Aéroports épisode 1 : Paris Orly, le plus familier

Prévoyant de parler de mes voyages dans de futurs articles, j’en suis venue naturellement à vouloir parler des aéroports par lesquels je passe habituellement ou je suis passée. Ils sont la première image d’un pays ou d’une ville inconnus ou au contraire, un lieu familier de passage.

L’aéroport d’Orly fait partie pour ma part de la deuxième catégorie. En effet, pour mes activités professionnelles et personnelles, je suis souvent amenée à  voyager par avion et Orly est mon point de départ habituel pour un voyage en France et quelquefois à l’étranger. J’y suis allé chercher et j’y ai aussi déposé la famille ou des amis. Je le fréquente depuis plus de dix ans maintenant et je me rends compte que je l’ai vu évoluer.

Je ne dirais pas que je connais l’aéroport d’Orly comme ma poche mais j’y ai mes habitudes. J’ai écrit d’ailleurs en partie cet article en attendant d’embarquer pour Toulouse. Assise aux premières loges, je regarde l’activité incessante côté tarmac avec un A320 effectuant le plein de kérosène avant sa prochaine rotation, le ballet des véhicules transportant les bagages. Cette ruche ne s’arrête qu’au moment du couvre-feu quotidien ou si un volcan islandais décide de bloquer l’ensemble du trafic aérien européen.

J’ai plutôt l’habitude d’attraper un vol dès potron-minet et d’arriver quinze minutes avant l’heure de fin d’enregistrement lors de mes déplacements professionnels : je retire ma carte d’embarquement, passe au filtrage sûreté puis j’attends en salle d’embarquement. Quelquefois pourtant, comme aujourd’hui, je peux arriver en avance et ainsi prendre mon temps. J’ai ainsi le souvenir d’un casse-croûte pris à une table vert pomme au café de l’Astrolabe avant de partir pour Madrid, correspondance pour Buenos Aires, ou encore pour cause de grève des manutentionnaires, de patienter frileusement devant un thé et un livre au restaurant du dernier étage de terminal Sud avant un départ pour Funchal, Madère. J’ai connu également les week-ends difficiles de départ en vacances à la période de Noël avec le hall 2, noir d’une foule difficile à gérer pour un personnel au sol plus habitué aux passagers d’affaires.

Depuis le temps, j’ai vu Orly évoluer en même temps que les habitudes de voyage. Mes premiers voyages professionnels ont coïncidé avec la mise en place de la Navette d’Air France sur Toulouse, sur Air Inter*. A l’époque, l’enregistrement s’effectuait encore «à l’ancienne » au comptoir d’enregistrement. Aujourd’hui, le hall 2 a été totalement rénové pour laisser la place aux bornes d’enregistrement, aux comptoirs de dépose-bagage et à l’accès par le point filtrage. Les attentats du 11 septembre ont radicalement changé les modalités de passage au point de filtrage sûreté. Où dans le passé, je traçais quasiment sans m’arrêter, je dois maintenant enlever mes chaussures, mon manteau, mon chapeau, ouvrir mon sac et une fois sur deux, me soumettre à la palpation. Mais à la longue, je me suis habituée et mon bagage à main est toujours préparé en conséquence.

Le terminal Sud où je passe moins souvent s’est transformé également avec l’arrivée de compagnies low cost comme Easy Jet. La salle d’embarquement est devenue un mini centre commercial. A propos d’Easy Jet, j’ai rencontré en 2001 lors d’un séjour de « back packers » dans le bush australien un cadre de la compagnie qui devait négocier à son retour de vacances l’implantation d’Easy Jet à Paris Orly. En général, je prends majoritairement Air France mais j’ai pu décoller d’Orly avec Easy Jet, Air Europa, Iberia, et une ou deux autres compagnies dont j’ai oublié le nom.

Je dois maintenant embarquer mais je vous conterai bientôt la suite de mes aventures aéroportuaires. Prochain épisode : Toulouse Blagnac.

* note : argh, je suis suffisamment vieille pour connaître une compagnie qui n’existe plus depuis quelques années
Publicités
Cet article, publié dans France, voyage, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s