4 – Des tourbillons et de la danse (Shikoku 四国 16 octobre 2010)

La journée commence par notre voyage de Takamatsu à Naruto, ce qui nous a permis de goûter aux joies du train et du bus. Nous avons remarqué que dans le train de la ligne Takamatsu-Tokushima, les sièges pouvaient pivoter afin de toujours se trouver dans le sens de la marche mais également afin de permettre d’avoir quatre places face à face si on le désirait. De plus, pour une population sensée être plus petite en moyenne que la population française, la place laissée aux jambes est plus conséquente. Après avoir suivi le littoral, nous avons changé de train entre la ligne vers Tokushima et celle vers Naruto à Ikenotani, une petite gare de campagne. En fait, je remarque que même dans un milieu plus rural, les habitations restent encore présentes mais de manière plus parsemées que dans le tissu urbain.

A la gare de Naruto, les valises laissées à la consigne, nous avons pris le bus pour le parc de Naruto près des tourbillons (naruto en japonais). Nous avons pu observer le pont qui enjambe la frontière entre la mer intérieure de Seto et l’océan Pacifique. Le Pacifique prenait décidément le dessus sur la mer de Seto et le flux de bateaux rentrait à grande vitesse sous le pont en mer de Seto. Pour ma camarade, la vue sur le pont de Naruto lui rappelait vraiment, dans la version de couleur blanche, le Golden Bridge de San Francisco. Concernant la faune locale, de nombreux faucons survolent les flots. Nous avons emprunté le passage piéton sur le pont, aménagé afin d’observer les phénomènes maritimes d’en haut.

Ensuite, le bus nous a amené vers le lieu de départ du bateau qui nous a permis d’approcher les tourbillons par la mer. Nous avons vu des petits tourbillons au plus fort de la marée peu importante aujourd’hui. En attendant le bus de retour, nous avons regardé les pêcheurs du week-end. Au Japon, il semble que la pêche soit davantage un loisir de famille qu’un sport comme en France. Les enfants et même les mamies pêchent des poissons qui seront sûrement servis en friture pour le repas du soir. Les amorces constituées de petites crevettes plongées dans un liquide rose remplissent un petit contenant au bout de la ligne qui porte plusieurs hameçons.

Nous reprenons le train pour atteindre Tokushima qui nous est apparue comme une ville plus dynamique et plus jeune que Takamatsu. Elle a bien su mettre en valeur la rivière qui la traverse. Avant d’aller au spectacle de danse à l’Awa Odori Kaikan, nous recherchons les restaurants recommandés par notre guide de voyage. Cependant, alors qu’ailleurs en voyage, j’arrive toujours à retrouver un endroit, j’ai beaucoup de mal au Japon, même avec des indications sur plan. Finalement, nous avons choisi de rentrer dans un restaurant qui nous paraissait bien.

Le spectacle de danse était très sympathique, même si nous n’avons pas compris toutes les explications, nous avons suivi le reste du public pour effectuer les mouvement de danse. Ensuite, le spectacle en lui-même nous montrait des jeunes danseurs très « kawaii » jusqu’à des danseurs plus expérimentés. Par ailleurs, le spectacle comportait une séquence comique. Cette danse, très rythmée et sautillante, allie la grâce pour les femmes avec un geste fluide des bras, des poignets et des mains et pour les hommes, la vitesse du poignet dans le maniement de l’éventail. Finalement, comme pour toutes les danses, le travail de l’équilibre constitue l’un des principes fondamentaux surtout pour des filles dansant sur la pointe de leurs ketas. Pour ne pas oublier la musique d’accompagnement, cette dernière répète souvent un même thème rythmique mais elle comporte parfois des passages plus lents et des ralentis pour certains numéros de danseurs en solo. Le rythme est bien sûr soutenu par les percussions avec un gros tambour et des sortes de cymbales. La mélodie est jouée par des flûtes et des instruments à trois cordes. Je me suis mêlée aux personnes du public qui sont allées danser sur scène et surprise, j’ai été choisie avec quatre autres participants pour recevoir un petit cadeau.

En fin de journée, une bonne nuit avec une première expérience du futon pour moi.

 

Publicités
Cet article, publié dans Japon, Shikoku, voyage, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour 4 – Des tourbillons et de la danse (Shikoku 四国 16 octobre 2010)

  1. Ping : Préparer son voyage à Shikoku (四国) | Levia carmina

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s